OZ

Ose
(Soudain dans la forêt profonde)

 

Avec Charlie Droesch-Du Cerceau et Violaine-Marine Helmbold

Collaboration artistique de Sabine Lemler

 

distribution en cours

d'après Soudain dans la forêt profonde de Amos Oz

Avec le soutien de

La Maison des Arts de Lingolsheim

et L'Espace Europe de Colmar

Recherche de partenaires en cours

«Un village au bout du monde, triste et gris, encerclé par des forêts épaisses et sombres. Un village maudit : toutes les bêtes, tous les oiseaux et même les poissons de la rivière l'ont déserté. Depuis, ses habitants se barricadent chez eux dès la nuit tombée, terrorisés par la créature mystérieuse nommée Nehi, et interdisent aux enfants de pénétrer dans la forêt. Mais surtout, ils gardent le silence. Personne ne veut se souvenir des animaux ni évoquer la vie d'avant. Seule Emanuela, l'institutrice du village, tente d'enseigner aux élèves à quoi ressemblaient ces animaux disparus. 

Deux enfants de sa classe, Matti et Maya, décident alors d'élucider le mystère et s'aventurent dans la forêt en dépit de l'interdit… 

 

Soudain dans la forêt profonde est un conte pour enfants et adultes. Au carrefour de la tradition biblique, du folklore yiddish et du conte européen, il nous offre une magnifique parabole sur la tolérance.»

 Et Soudain dans La Forêt Profonde, de Amos Oz, 4 ème de couverture

Traduit de l’hebreux par Sylvie Cohen

Ed. Folio - Gallimard

"Maya et Matti étaient les seuls sur qui les forêts profondes exerçaient une telle fascination. Les interdits, les silences, et le danger avaient excité leur imagination, au point qu’ils rêvaient de découvrir ce que dissimulaient les sous-bois."

CroquisOz.jpeg

         "C’est avec grand plaisir que la Cie EchoGraphe démarre le projet jeune public : Ose, d’après Soudain dans la Forêt profonde de l’auteur israélien Amos Oz. 

 

           Ce spectacle est pour moi comme un coup de griffe dans la lignée du travail artistique mené au sein de la compagnie. Et c’est dans la même optique que j’envisage la création pour le jeune public : la rencontre avec ce public plus jeune me semble être une source importante de créativité. Cette rencontre participe à la mise à plat de toutes les définitions, grammaires, structures artistiques qui ont pu être édifiées avant et donc l’approfondissement et l’enrichissement d’un d’un univers.

 

          J’ai l’envie de bousculer ma démarche artistique de cette manière là : avec de jeunes personnes pour qui le rapport au son n’est pas le même que celui que j’ai, ni même que celui que j’avais à leur âge. Le public jeune demande à l’artiste de sortir de lui-même, l’emmène à l’endroit où il ne s’y attend pas. J’ai envie que les jeunes m’accompagnent dans ce nouveau pan de ma recherche artistique sur le son.

        C’est aussi pourquoi, en ouverture à la création de ce spectacle, j’ai voulu travailler avec 6 classes de collégiens et collégiennes à la création d’une série radiophonique -et donc purement sonore- sur le même texte (vous trouverez en pièce jointe la présentation de cette action artistique).

      Et c'est avec une grande joie que je débute une collaboration pour ce projet avec Charlie Droesch-Du Cerceau avec qui nous nous sommes (re)trouvé.e.s sur nos processus créatifs et notre amour pour les formes sonores. Un duo qui trouve aussi sa force dans un trio composé avec Sabine Lemler, dont la collaboration, l'intelligence et le regard, bienveillant et éclairant, nous est indispensable.

 

      Ce qui m’a attiré d’abord dans ce texte, ce sont les références constantes au son. Amos Oz dépeint son décors principalement à travers les sons, et plus particulièrement les  sons qui ont disparus. Ce trou noir est pour moi une invitation à la création et cette tension, cette opposition - des créations  sonores de sons absents - riche de possibles et d’imaginaires. 

 

         Bien sûr la question écologique qui sous-tend toute cette affaire ne peut pas, ni par la fable, ni par la situation réelle que nous vivons, être mise de côté. Et j’aime infiniment cette idée que la bonne portance de notre planète, plus que de se voir, s’entend, à l’instar du chant des oiseaux. 

 

        Et dans un second temps, il y a cette question secrète : celle, profonde, inconsciente, qui nous conduit à une oeuvre, un projet, et qui ne se dévoile quand si frottant, en s’y cognant. Dans la Forêt profonde est pour moi un texte qui interroge les différentes formes de courages -et donc de peur- et de l’action principale qui s’y rattache : OSER. Oser être -être soi, oser aimer, oser interroger, oser s’interroger, oser dire, oser faire, s’engager. Quelle plus belle transmission, nous adultes, pourrions-nous faire à cette nouvelle génération qui risque certainement de se retrouver face à des situations complexes et difficiles dans le futur ?

 

Violaine-Marine Helmbold 

 

 

ACTION ARTISTIQUE - Ose - Une Série Radiophonique

Durant la saison 2021/2022 la Cie EchoGraphe interviendra dans trois collège du Bas-Rhin. Avec plus de 180 élèves de niveaux et d'horizons différents, 12 épisode de 5 à 10 minute seront créés afin de faire revivre sur les ondes le parcours de Maya et Matti.

Ce projet bénéficie du soutient de la Collectivité Européenne d'Alsace

Plus d'information très prochainement

                                          

télécharger

la note de présentation

télécharger

la présentation de la série radiophonique (action artistique)

télécharger

Les éléments techniques